Le Pacte des Naufrageurs

Prenez la mer et venez partager l'une de nos aventures barbaresques, dans le tonnerre et la fureur
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade nocturne

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Promenade nocturne   Dim 30 Juil - 18:10

Il s'avance sans bruit, dehors dans la nuit noire, rasant les murs et à l'affût du moindre bruit. Elle est juste derrière lui et le suit, ses pas dans les siens. Tout en s'avançant lentement, sa main droite cherche à tâtons derrière lui, soufflant quelques mots à voix basse, un semblant d'excitation étouffé dans sa voix pressée, mais sans se retourner. Il s'arrête …



- 'Lysone ? Donne moi ta main … ça va être plus facile ….



Il agite sa main dans l'ombre, cherchant la sienne.



- 'Lysone ! Grmmm … vas-y … donne !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Dim 30 Juil - 19:09

Elle perçoit le mouvement de sa main, tendue et fébrile, mélange d'excitation et d'agacement. Elle n'y voit goutte, elle regrette de n'avoir pas mis son cache-oeil dans la journée, là elle verrait au moins d'un oeil. Elle soupire et tend sa main gauche.

"P'tain Gino... on fait quoi là... t'm'emmènes où ? ".


Elle tend l'oreille, et attend qu'il attrape sa main, un brin agacée, impatiente.

"Bon ! .. elle vient cette main oui ou merde ?!? ... C'pas vrai quoi... ".


Puis sans raison, elle esquisse un petit rire clair en soufflant par le nez. Sa colère semble évanouie, elle lâche dans un souffle murmuré et rieur.

"T'vas voir où j'vais t'la mettre ma main d't'à l'heure... ça va pas traîner et tu f'ras moins l'malin tiens...".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Lun 31 Juil - 15:38

Il laisse passer un court silence, rompu par un soupir emmêlé d'un léger rire, la voix toujours basse et rapide.



- Mais comment tu m'parles toi là oh ?



Il balaye l'air derrière lui et rencontre sa main qu'il enferme dans la sienne aussi sec, l'empoignant fermement exagérément, murmurant aussitôt entre ses dents ..



- Ah ouais … des promesses ? Hmm ? En attendant qu'tu m'montres où qu'tu la mets, pour l'instant c'est moi qui la tiens là tu vois …



Puis, il l'attire un peu plus près de lui.



- Allez p'tite gueule … laisse-toi faire …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mar 1 Aoû - 3:09

C'est cette voix basse qui la fait réagir, à chaque fois.

Quand il rit avec elle, de sa voix grave et chaude, elle garde contenance.

Mais dès qu'elle le sent tendu, sous pression, peu importe la raison de cette tension, toujours ça la fait frissonner, ça la désarçonne dans sa belle assurance et elle sent qu'il pourrait bien faire ce qu'il veut d'elle, elle n'opposerait guère de résistance.

Alors si en plus il devient comme autoritaire dans le ton, là... là, immanquablement, elle se sent prête à vaciller et s'offrir, sans retenue.

Elle inspire longuement, puis soupire, faiblement.


"Mais... Laisse-toi faire, laisse-toi faire... Pff .... D't'façon... T'sais bien que...".

Elle se tait, il n'y a rien à ajouter.

Quand c'est comme ça, elle le sait maintenant, elle ne résistera pas longtemps.

Elle accompagne sa prise et se laisse attirer....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mar 1 Aoû - 19:31

Il la sent se coller à lui et distingue à peine son visage dans la nuit, la voix toujours basse à son intention, il grogne tout bas.


- Ah ben quand même ! J'ai failli attendre … Dis donc, quand j't'en ai causé t'avais l'air d'accord pour le faire, t'avais dit oui ! Alors faudrait savoir si t'as confiance ou pas hein !

Il colle alors son front contre sa tempe, tenant toujours sa main d'une bonne poigne et soufflant à son oreille.

- Tu vas faire tout comme j'te dis et tu fais pas de bruit bordel ! Parce que si là on s'fait choper, à mon avis .. ça va pas nous plaire tu vois …


Tout en parlant, il se met à genoux lentement, tirant sa main...



- Allez baisse toi … tu vas voir p'tite gueule, parole de Gino qu'tu vas aimer ça ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mar 1 Aoû - 21:00

D’un coup elle sent monter en elle la pression.

S’il y aune chose qu’elle ne supporte pas c’est que l’on puisse mettre en doute sa parole. Elle a dit oui, c’est clair, elle ne reviendra pas là dessus. Mais bordel de merde, il n’était pas question pour elle d’y aller dans le noir complet et sans aucun repère ! Et cela n’a strictement rien à voir avec la confiance qu’elle lui accorde, une confiance totale ou quasi, il devrait le savoir !!!

Elle soupire, essayant de calmer en elle la tempête qui commence à gronder. Quand c’est comme ça, soit elle gueule et tout le quartier est mis au courant, soit elle fait la gueule et se terre dans un silence lourd de sous-entendus, opaque.

Pas question de rameuter les foules. Et puis elle n’aime pas gueuler, réagir, c’est une marque de faiblesse dont elle tâche toujours de se démettre.

Elle se tait donc, inspirant tout l’air possible pour emplir ses poumons et s’empêcher elle-même de dire quoi que ce soit qui pourrait dégénérer.

Puis, une fois ses poumons remplis à n’en plus pouvoir ajouter une once, elle expire doucement, fixant le vide en elle, ferme un très bref instant les yeux, quand bien même elle n’y voit goutte et envoie à son cerveau l’ordre d’obtempérer.

Elle tremble, elle bout intérieurement, elle fait des efforts sur-humains pour rester calme, mais elle se baisse doucement, comme demandé, incapable maintenant d’entendre ce qu’il dit.

Elle s’est mise en mode automatique, a coupé toute connexion entre son corps et son esprit, perdant le contact avec son être intime. La pression est tombée. En elle, du vide, ou ce qui y ressemble, vu de l’extérieur.

Mais elle a obtempéré, comme demandé…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mer 2 Aoû - 13:21

Percevant un léger tremblement au travers de sa main, il feint de rien mais adoucit un peu le ton de sa voix. Il sait très bien qu'elle n'a pas froid aux yeux, le problème n'est pas là, mais l'endroit est trop mal choisi pour commencer à laver le linge, comme on dit...


Accroupis tous les deux, il tient toujours sa main et commence à la guider, puis la lâche doucement et poursuit à voix basse, prenant soin de modérer ses mots, ajoutant même un sourire dans sa voix murmurée.


Ah ben tu vois quand tu veux … Bon, tu bouges pas d'là t'es bien là … vas y … glisse ta main et suis mon bras maintenant …


Il laisse passer quelques petites secondes, lui laissant le temps de se décider, avant d'ajouter, l'encourageant …


Hmm allez encore un peu, t'y es presque là … tu sens comme c'est dur ? Allez n'aies pas peur, ça va pas te mordre hein !



Sur ce, il lui souffle un léger rire sous le nez et avance son visage au hasard … pour baiser ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mer 2 Aoû - 16:37

Dans la bulle où elle s’est enfermée, bien malgré elle, elle a senti que le ton avait changé.

La voix de Gino parcourt les méandres de son esprit rebelle, cogne aux portes, gentiment, frôle les fenêtres intérieures, effleure son âme, peu à peu elle se détend.

Il est question de sa main, à elle, et de son bras, à lui, l’information réussit à percer le flot de ses pensées embrouillées.

Elle guette sa respiration, son souffle, bien plus que ses paroles. Elle le sait, les mots peuvent mentir, les sens qu’elle perçoit, jamais.

Son souffle rieur la ranime, le contact de ses lèvres sur ses cheveux la rassure.


Elle sourit, retrouvant sa gouaille et la complicité qui les lie.


“Pfff … nan mais… t’m’as d’jà vue avoir peur ! moi ?!?”.


Elle secoue la tête et souffle un très léger rire muet.


“Baaaah… où t’as vu qu’c’est dur toi… des promesses oui !”.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Ven 4 Aoû - 18:43

Mais c'est ma main là bordel ! Chuuuuuuuuuut !!



Au même instant, des bribes de conversations et des bruits de pas se rapprochent. D'un geste rapide il plaque une main sur sa bouche, l'autre sur son poignet qu'il incite à descendre bien plus bas qu'il n'est. Il laisse quelques secondes s'écouler, le temps de les laisser s'éloigner, il reprend tout bas.



Aaaah .. et là ? Tu sens rien là hmm ? Toujours des promesses alors ? Héhé …



Lentement, il laisse glisser la main de sa bouche, puis libère son poignet, la laissant seule à la manœuvre, un petit air de défi dans sa voix murmurée.



Alors mam'zelle qu'a pas froid aux yeux … maintenant montre moi un peu comment tu t'débrouilles ! J'ai hâte de voir ça ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Sam 5 Aoû - 15:40


De nouveau ce sentiment qu’un doute est émis sur sa personne.

De nouveau l’envie de se réfugier tout au fond de sa grotte intérieure.

Un dialogue intérieur la rend hésitante.



“Bordel c’est pas possible… j’y arriverai jamais avec ce mec. On arrive pas à se comprendre, on joue au yoyo… Chaque fois que j’ me dévoile, il me tacle et ça m’fout en l’air… ”.


De nouveau l’envie de se déconnecter du présent, ça elle sait faire.
Elle inspire, ne bougeant pas, à deux doigts de faire machine arrière.


De nouveau les efforts pour ne pas céder à la rage qui revient si facilement et emporte toute sa joie de vivre.
Elle expire, lentement, le dialogue intérieur n’est pas terminé.



“Ta gueule.. Me cherche pas, s’non tu vas m’trouver…”.


Elle bout, à deux doigts de le planter là, tout seul dans le noir.
Puis un flash, un souvenir, lointain, il y a bien plus fort que la rage, en elle.
Elle se détend intérieurement, comme lâchant prise à l'évidence.



“En même temps,  c’même plus la peine d’essayer d’te défaire, maint’nant… T’es accro ma pauvre fille.”



Elle esquisse un sourire, elle n’y voit rien dans le noir, pourtant elle le voit, lui, dans sa tête, et cela illumine ses pensées.

Lui, et sa présence attentive et sereine quand tout va bien, lui, et son sourire quand il est heureux, lui, et ses yeux qui brillent quand il a envie d’elle, lui, et la détente de son corps lorsque…



Enfin elle se met en mouvement.

Accroupie près de lui elle se met à l’aise, cherche de sa main, se focalisant en pensées sur ce sourire qu’elle ne voit pas mais imagine.

Puis elle laisse échapper un murmure.




“C’bon, hein.. Arrête de jouer avec moi, t’veux ? Si t’y croyais pas, tu s’rais pas là.. Laisse moi faire…”.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mer 9 Aoû - 20:28

Il bouge légèrement lui aussi, un petit bruit de crissement de tissu s'échappe de ce geste, couvert aussitôt par sa voix toujours murmurée mais au ton franchement amusé.



Arrête de jouer, arrête de jouer … moi j'vais t'dire p'tite gueule, le jour où j'jouerai plus avec toi, pose toi des questions sur nous deux, parce qu'à mon avis, y aura d'la tempête dans l'air tu vois …



Un rire semi retenu et semi étouffé s'échappe à nouveau de son nez, sûrement mêlé aussi à un peu de nervosité, le moment et la situation étant particulièrement cocasses. Il inspire un bon coup tentant de reprendre le contrôle sur sa concentration perturbée, une nouvelle fois un petit crissement d'étoffe se fait entendre entre eux deux, puis un court silence, avant qu'il reprenne, toujours à voix basse, un peu plus rapide.



Oui voilà … comme ça c'est bien là … Mais attends moi oh ? Et puis j'te préviens … tu changes pas d'main en cours de route hein ? Hmm .. pour moi c'est bon … on y va quand tu veux …



Faisant silence à nouveau, dans la nuit, aux aguets, il se tient prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promenade nocturne   Mar 15 Aoû - 21:24

Elle fronce les yeux et le nez puis aspire une grande bouffée d'air tandis qu'il évoque la tempête entre eux et se retient de répondre, ce n'est ni le moment ni le lieu pour ce genre d'escarmouche.

De le sentir  tendu, sous pression, ça la rend fébrile par contre-coup.

Même si l’envie de rire avec lui est bien là aussi, sous jacente, le désir qui naît de la pression qu'il met dans ses paroles la désarçonne, comme toujours.

Elle soupire légèrement de l'entendre encore une fois douter d'elle.



"Ça va hein, dis tout d'suite que j'sais pas y faire ..."


Elle se déplace légèrement, tâche de se mettre plus à son aise et ce faisant agit elle aussi sur le tissu qui se remet à crisser.

Une fois en place elle s'active comme demandé puis murmure dans un souffle, à son tour en tension.



"Mhhh... C'bon pour moi aussi... on y est... c'quand tu veux...".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade nocturne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte des Naufrageurs :: Escales, razzias et contes des sept mers :: Au loup de mer-
Sauter vers: