Le Pacte des Naufrageurs

Prenez la mer et venez partager l'une de nos aventures barbaresques, dans le tonnerre et la fureur
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Delirarium Nedous!

Aller en bas 
AuteurMessage
Jess

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 13/07/2018

Feuille de personnage
Santé mentale : (1 à 9)

MessageSujet: Delirarium Nedous!   Jeu 27 Sep - 15:40


Ned se sent euphorique.  Il se tient droit, fière comme un coq sur le gaillard à l’arrière, humant les embruns, le vent, le bleu de la mer. Il se laisse porter par la houle qui berce le bateau. Il se sent plein de vie, capable d’aller au bout du monde, il se voit menant ses hommes sur son navire, sans savoir où ller, porté par le vent et si sûr de lui !

Soudain une giclée de sang vient assombrir son tableau. Une douleur insoutenable s’empare de son corps, de son âme. Il s’écroule contre le sol, il tombe dans cet abime, ce tourbillon de douleur. Il a l’impression que ses os explosent. Il hurle, il souffre et dans la fin fond de son âme tourmentée, il se dit qu’après tout, il a sans doute mérité ce châtiment. Le revers de la médaille et il se souvient ;

<J’entends les chants des sirènes >

Il fixe l’horizon, il contemple le soleil qui se lève sur la Baie. Loin de ce port puant, loin de ses hommes., loin de cet armé d’hypocrite. Il sourit avec fierté.

<Regarde autour de moi tous ces gens qui m’aiment, J’veux toucher l'soleil avant qu’la pluie n'vienne…>

Son œil valide bifurque sur sa droite. Le Capitaine regarde Hell et pose sa main sur son épaule.

- Mon ami, ne t’inquiète pas, seuls les faibles se font bouffer par le système, mais nous. *lui donnant une bourse bien remplit *nous on a Gentepression qui nous bouffe dans la main.

Sa vision donne place à un brouhaha entêtant, les parfums d’alcool et des dames emplissent la pièce.
Le Capitaine est ivre, dans cette taverne respirant la richesse à des lieux. Entouré d’amis, entouré de requins il vit sa vie avec un grand A, oubliant presque ses anciens potes qui vivent dans leur merde quotidienne. Il rêvait d’être connu lorsqu’il avait embarqué pour son autre vie. Lorsqu’il avait retrouvé sa pseudo-liberté, maintenant il est riche, puissant et craint. De poignées de main, des sourires hypocrites. Il dépense sans compter, offrant des bouteilles. Personne n’écoute mais les gens parlent.

<Dis-moi qui tu connais, j’te dirai si t’es fréquentable>

Il était loin du commun des mortels, tellement loin. En route vers le succès, il se faisait sucer dans tous les coins et trouvait la plénitude au sens propre, complètement plein. Parmi les grands.

<Mes potes disent que je change, moi je dis que ’j’évolue. Cette époque où j’étais perdu d’avance est révolue. Je pars toucher l’horizon, à dos de rhum. Mais l'temps passe, j’reste en place, et l'soleil change de position.>

….. Mais de plus en plus de vautours lui tournent autour, au secours, ça commence à sentir la fin des beaux jours. Alors faut commencer à s’enfuir, partir. Peut-être pour mieux revenir ?.....
Jessica pète un câble, elle veut qu’on passe du temps tous les deux. Mais j’suis au Cap, dans la chatte du Diable…Un dernier verre et j’touche les cieux…Tous mes vœux, j’pars en voyage des valises sous les yeux….

< J’entends les chants des sirènes…Regarde autour de moi tous ces gens qui m’aiment…J’veux toucher l'soleil avant qu’la pluie n'vienne>

…. La souffrance de Ned se lit sur son visage, déprimé dans la cale, vidé, il regarde le bout de son bras avec dégout. Sa main à disparu pourtant il sent toujours les nerfs palpiter.

Il pense à ce qui vient de se passer. Il pense à Lily, à Tharouk, à Billy, à la Vérole qui l'aurait certainement fait sourire, à Jess …il n’aurait pas dû la perdre. Il pense aux gobelins avec qui il travaillait, les requins nobles qui l'ont poussés à repartir dans ce commerce complètement cingler pendant qu’il s’amusait à boire du Rhum pour se déshydrater.
Au final, Ned, vivait dans le passé et de nouvelle personne l’ont remplacé

Son équipage recherche le Capitaine qu’il était…Mais lui-même semble perdu dans ses démons du passé.

Hell l’avait prévenu. Cette mission va nous foutre à terre ! À quel moment a-t-il cru qu’il allait passer au travers ?
Passer de la vie d’une mini-star au connard de l’histoire.

Ned n’est plus rien, il reste un gros poisson dans une petite mare.
Il se surprend à murmurer dans la cale : - Fête chaque victoire ,mais  fait attention, y’a un juste milieu, apprends à remonter la pente avant d’entrer dans un cercle vicieux…

<Où sont passées les sirènes ? Regarde autour de moi tous ces gens remplis d'haine…. Après l’ivresse vient la migraine. Finalement, j’crois qu'j'me suis fait bouffer par le système>





Inspiration : Le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Delirarium Nedous!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pacte des Naufrageurs :: Escales, razzias et contes des sept mers :: Au loup de mer-
Sauter vers: